Deuil périnatal et stress post traumatique

Le deuil périnatal est une épreuve dévastatrice qui laisse une empreinte émotionnelle profonde chez les parents qui traversent cette douloureuse épreuve. La perte d’un bébé, qu’elle survienne pendant la grossesse ou peu après la naissance, peut provoquer un stress post-traumatique (SSPT). C’est une réaction naturelle à un événement traumatisant qui bouleverse notre vie et notre bien-être émotionnel et qui ébranle toute notion de sécurité et de bonheur. Dans cet article, je vous propose d’explorer cette thématique délicate, de comprendre les effets du deuil périnatal sur le bien-être émotionnel des parents, mais aussi aborder la dissociation qui peut survenir suite à cette épreuve. Enfin, nous découvrirons des clés pour surmonter le stress post-traumatique et retrouver l’espoir dans cette période d’obscurité.

Deuil Périnatal : un voyage au cœur de la douleur

Le deuil périnatal est une expérience qui défie les mots. Les parents touchés par cette perte dévastatrice peuvent être submergés par un tsunami d’émotions : la tristesse accablante, la colère impuissante, la culpabilité lancinante ainsi qu’un sentiment de vie abyssal. Lorsqu’un bébé tant attendu ne peut pas venir au monde ou ne survit pas, c’est une grande partie de l’avenir qui s’effondre. Il peut provoquer un stress post-traumatique chez les parents qui ont été confrontés à une telle perte. Cette douloureuse réalité peut sembler insurmontable, laissant les parents et l’entourage dans l’obscurité du deuil.

Stress Post Traumatique : quand la douleur se transforme

Le deuil périnatal peut déclencher un stress post-traumatique chez les parents. Les flashbacks des moments difficiles, les cauchemars ou la sensation de revivre constamment cette douleur insoutenable sont autant de signes du syndrome de stress post traumatique. Des réactions physiologiques peuvent aussi apparaître. On retrouver, par exemple : des troubles du sommeil, des troubles intestinaux, des troubles de la concentration et j’en passe. La dissociation, un mécanisme de survie inconscient, peut également se manifester. Elle provoque une sensation de détachement de la réalité ou de soi-même. Il devient alors difficile pour les parents touchés de reprendre le cours de leur vie, de ressentir de la joie et d’envisager l’avenir avec optimisme. Comprendre ces réactions émotionnelles devient alors essentiel pour entamer le processus de guérison. Le soutien émotionnel est crucial dans cette phase et il est important de chercher de l’aide auprès de professionnels spécialisés dans le deuil périnatal.

Dissociation : une évasion dans l’inconnu

La dissociation est une réaction instinctive face à une situation traumatique et peut se produire après un deuil périnatal. C’est comme si notre esprit créait une distance entre nous même (notre personne) et la douleur insupportable. Elle nous permet ainsi de faire face à l’insoutenable. Cependant, cette dissociation crée également un sentiment d’éloignement de la réalité, des autres, voire de soi-même. Reconnaître ce mécanisme de défense et chercher du soutien est primordial pour se reconnecter à ses émotions, à son être intérieur. C’est une des premières étapes que j’aborde dans mes accompagnements.

Trouver des ressources et du soutien

Le deuil périnatal peut être un sujet difficile à aborder, se sentir entouré et compris facilitera la résilience. Face à une telle épreuve, il est crucial de se rappeler qu’il n’y a pas de chemin prédéfini pour faire face au deuil périnatal et au stress post-traumatique. Chacun traverse cette période d’obscurité à sa manière, et c’est une expérience unique pour chaque parent. Trouver des ressources et du soutien est essentiel pour avancer dans ce voyage de guérison. Les groupes de soutien, de parole spécialisés dans le deuil périnatal peuvent offrir un espace sûr pour partager ses émotions et se sentir compris. Sashange-Tout organise des groupes de parole gratuits tous les mois (reprise sous peu). Vous pouvez d’ailleurs vous inscrire à la newsletter pour être informé de leur reprise et réserver votre place.

Accepter ses émotions et faire face aux déclencheurs

Il est important de se donner la permission d’accepter et de ressentir pleinement ses émotions, et ce sans jugement. Le processus de deuil périnatal est propre à chaque individu,. Il est totalement normal de passer par des phases d’émotions diverses et variées. Lors des accompagnements individuels, nous identifions ensemble les déclencheurs qui ravivent le stress post-traumatique. C’est une phase cruciale pour apprendre à les gérer efficacement et développer des mécanismes d’adaptation sains.

La Pleine Conscience : être présent à ses émotions

La pleine conscience peut être une précieuse alliée dans la traversée du stress post-traumatique après un deuil périnatal. Elle permet de se concentrer sur l’instant présent, d’accepter ses émotions sans jugement. La gestion de l’anxiété, du le stress et l’acceptation de sa douleur s’en trouve améliorée. Des techniques de respiration profonde, de méditation et d’hypnose peuvent aider à calmer le tumulte émotionnel apportant ainsi un sentiment de calme et à retrouver un certain équilibre intérieur.

Le pouvoir de la créativité pour s’exprimer

Je ne le répèterai jamais assez : trouver des moyens créatifs pour exprimer ses émotions peut être thérapeutique après un deuil périnatal ! L’art, l’écriture, la musique ou toute autre forme d’expression peuvent être des outils puissants pour canaliser sa douleur et exprimer ses émotions profondes. La créativité peut favoriser la guérison, ouvrant une fenêtre vers l’espoir et la résilience.

L’Importance de la Patience envers Soi-même

La guérison après un deuil périnatal et un stress post-traumatique est un processus qui demande du temps et de la bienveillance envers soi-même. Chaque pas vers l’espoir peut sembler minuscule, mais ils sont tous significatifs dans cette renaissance émotionnelle. Il est également essentiel de se rappeler que le chemin vers la résilience est unique pour chacun, et qu’il n’y a pas de calendrier précis pour surmonter le stress post-traumatique après un deuil périnatal. Soyez patient(e) avec vous-même, respectez votre rythme, et n’hésitez pas à demander de l’aide lorsque cela est nécessaire.

Le renouveau et la résilience

Trouver l’espoir dans l’obscurité est possible, même après avoir vécu un deuil périnatal et un stress post-traumatique. Chaque parent touché par cette épreuve est une preuve vivante de la résilience humaine. Trouver un sens à la douleur, se connecter à sa force intérieure, et reprendre confiance en l’avenir sont des étapes essentielles dans ce voyage vers le renouveau dans le quel je vous accompagne.

Conclusion

Sachez que votre cheminement vers la guérison est unique et précieux. Prenez le temps de vous écouter, de vous donner de l’amour et de la compassion. La guérison du stress post-traumatique peut prendre du temps, mais rappelez-vous que chaque petit pas vous rapproche de la lumière au bout du tunnel. Vous méritez d’être heureux(se) et en paix. Rappelez-vous aussi que le temps, l’amour, et la bienveillance sont des alliés puissants pour la guérison après un deuil périnatal.

Vous n’êtes pas seuls et nous sommes à vos côtés tout au long de ce voyage vers la résilience. Pensez à réserver votre séance découverte !