Le driver dépêche toi : comment s’en sortir ?

J’ai toujours eu un rapport compliqué au temps. Avec un driver dépêche-toi fort, corrélé à une curiosité débordante et le sentiment profond d’avoir besoin d’être experte dans tout ce qui m’intéresse : j’ai des difficultés à dire que c’est OK, à dire que je sais, que je peux transmettre.

J’aimerai pouvoir écrire davantage, créer des contenus de blog et des newsletter de manière plus régulières et intensives. J’aimerai pouvoir proposer plus d’exercices permettant de développer sa résilience. Mais je dois faire face à ma réalité : je n’ai pas le temps !

Je suis Perrine NOIROT BLANCHOT, coach certifiée, praticienne en programmation neurolinguistique et hypnose. Je vous accompagne sur le chemin de la résilience, à travers votre saisonnalité intérieure, pour vous construire un avenir avec confiance, sérénité et authenticité.

Qu’est ce qu’un driver ?

Un driver est une croyance profonde qui influence notre comportement et notre manière de penser. Il peut être positif ou négatif, et peut être lié à des événements de notre enfance ou de notre vie professionnelle. Dans le cas du driver « dépêche-toi », il peut être lié à des expériences de stress ou de pression vécues dans le passé, comme des délais à respecter ou des attentes élevées de la part d’autrui ou simplement l’exemple de ses parents. Une mère qui court partout en essayant de tout gérer, un père qui vous dit mais enfin dépêche toi, tu vas être en retard à l’école ! Un patron qui vous fait remarqué que vous n’avez pas respecté les délais. Autant d’exemple de situations que l’on peut rencontrer dans sa vie et qui forge notre paradigme. Chacun d’entre nous à un paradigme différent constitué de l’ensemble de ses croyances qu’il a sur le monde. Ces croyances se sont construites au fil du temps en fonction de notre éducation, nos expériences de vie. Elles constituent nos filtres inconscients à travers desquels nous vivons notre réalité.

Il y a un présupposé en programmation neurolinguistique qui dit que “la carte n’est pas le territoire”. C’est exactement ça ! Nous ne percevons le monde qu’à travers nos croyances la plupart du temps inconscientes. Celles-ci guident nos comportements et notre manière d’interagir avec le monde.

Selon Taibi Kahler, il existe 5 grands drivers qui sont :

  • sois fort
  • sois parfait
  • fais plaisir
  • fais des efforts
  • et dépêche toi

Il devient donc important de prendre conscience de l’existence de ces drivers et de travailler à les surmonter pour atteindre une plus grande sérénité dans notre vie quotidienne.

Pourquoi ce driver m’impacte-t-il autant ?

Chaque driver a un impact sur notre vie qu’il soit positif ou négatif. Le driver dépêche-toi lorsque nous nous sentons bien a des effets bénéfiques. Il nous donne la possibilité de nous organiser correctement, d’être efficace, de savoir travailler dans l’urgence par exemple. Mais lorsque nous sommes sous stress, ses effets deviennent contraignants. Nous pouvons courir partout, avoir la sensation de brasser de l’air, devenir maladroit, se réveiller la nuit avec une To Do List à rallonge.

L’anxiété peut alors apparaitre. Et avec elle, son lot de désagréments physiques : douleurs musculaires, trouble de la digestion, céphalées, etc. Il n’est pas rare de ressentir une boule au ventre, ou une pression sur la poitrine, d’avoir une respiration courte par exemple.

Comment faire face à celui-ci ?

Il y a plusieurs façons de gérer le driver « dépêche-toi ». Tout d’abord, il est important de prendre conscience de ses effets négatifs sur notre vie et de chercher à les minimiser. Prendre le temps de planifier ses tâches et de les prioriser peut aider à réduire le stress lié au temps.

Ensuite, il peut être utile de se concentrer sur le moment présent et de pratiquer la pleine conscience. En étant conscient de nos pensées et de nos émotions, nous pouvons mieux comprendre leur impact sur notre comportement et apprendre à les gérer de manière plus efficace.

Il est également important de prendre des pauses régulières pour vous détendre et vous ressourcer. Prenez le temps de faire des activités que vous appréciez, comme des promenades en nature, du sport, des loisirs créatifs ou simplement de la méditation.

Enfin, il est important de se rappeler que personne n’est parfait et que nous avons tous des limites. Les erreurs sont inévitables et l’imperfection est Humaine ! Apprendre à dire non et à déléguer peut être difficile, mais c’est une compétence essentielle pour éviter de se surcharger et de se sentir dépassé.

Et quelques questions pour la route !

Quelle est la dernière fois où vous vous êtes octroyée un temps pour vous ? Pour revenir à vous ? C’était quand ?

Pouvez- vous ralentir et observer, écouter ?

Avez-vous, vous aussi, un driver dépêche-toi dont vous avez du mal à vous défaire ?

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires ou vos questions sur le sujet.